Internet fonctionne au charbon

L'économie numérique coûte chère en énergie, contrairement à ce qu'on veut bien croire en général.

En fait la dématérialisation n'existe pas, comme je l'ai expliqué dans cet ancien billet. C'est exactement le contraire, c'est par un contrôle plus fin de la matière qu'on peut utiliser manipuler les informations. Mais il faut de l'énergie pour fabriquer, écrire, lire, transmettre, stocker etc... toute cette information. Et la quantité d'information échanger croît à toute vitesse, donc la quantité d'énergie nécessaire croît à toute vitesse aussi.

Mais faisons un petit tour de l'empreinte énergétique des moyens numériques pour bien s'en persuader.

Au centre il y a le réseau, des cables de téléphone, des fibres optiques, du wifi qu'il a fallu le construire. Donc il fallu creuser la terre en gros c'est du génie civile et il faut le maintenir ... émission de CO2 en pagaille.

Partout il y a les ordinateurs, les serveurs, les hubs.  Il faut les fabriquer, les livrer en millions de pièces par an, d'où consommation d'énergie et émission de CO2 en masse.
Prenons l'exemple des téléviseurs et autres écran plats. Il  faut les produire :
" la fabrication d’une télévision à écran plat 32 pouces engendre les émissions de 1,2 tonne eqCO2... En résumé, la dématérialisation des nouvelles technologies de l’information est loin d’être immatérielle ! " source Carbone 4
Les ordinateurs ça chauffe. En gros ça consomme à peu près 100W, un peu moins pour les mobiles et les tablettes, c'est l'équivalent d'une grosse ampoule ... au point que certains pensent à chauffer les bâtiments avec l'énergie perdue. Combien d'ordinateurs par foyer en 10 ans ... chez moi on est passé de 1 à 6, sans compter les smartphones.
Et puis dans les entreprises on est sûr une rotation du parc informatique sur 3 ans, donc on mets une quantité de déchets considérable à la poubelle.
Selon IDC  on est à un 1 milliard  d'appareils connectés en 2013 et on arrivera à 2 milliards d'ordinateurs connectés en 2016 ... ça commence à faire du monde à fabriquer et à faire marcher.

Prenons l'exemple d'une banque type même de l'économie dématérialisée. Une banque ça consomme ... la consommation électrique est bien supérieure à la consommation de chauffage et aussi les employés prennent l'avion , ils consomment  des services .... Au total  1 emploi en banque émets entre 2 et 4 fois le niveau d'un français ordinaire [Jancovici - Cours aux Mines ].

Au final pour la France le poste émissions par personne dus aux produits informatiques à progressé de 40% en France sur les 5 dernières années (source Carbone 4)


Le cloud fonctionne au charbon 

Au global une étude de Tech-Pundit montre que l'Internet consomme, en 2012, 1500 TWh soit plus d'énergie que la France entière. Et que dire de la croissance à venir de ce secteur ... qu'elle sera énorme. En fait la quantité de donnée manipulée devrait doubler dans les 5 ans qui viennent soit 12,5% de croissance par an. Et comme il est bien sûr impossible que l'efficacité énergétique s'améliore à ce rythme là, il a fallu 25 ans pour faire un gain d'un facteur 2 (ibidem). On est sûr qu'on va avoir une quantité d'énergie consommée qui va croître énormément.

Le planète numérique dévore -déjà- 10% de la production mondiale d'électricité (source Enerzine)

... tout ce trafic numérique exige d'énormes infrastructures physiques distribuées qui consomment spécifiquement et presque exclusivement de l'électricité. Aussi, comme le charbon reste le combustible fossile le plus utilisé, car accessible et peu cher, dans le monde pour produire de l'électricité - 68% de fourniture supplémentaire durant la dernière décennie, et au moins 50% pour la prochaine décennie - la réalité demeure que l'univers numérique et le Cloud "fonctionne" avec le charbon. (source Enerzine)
La consommation de charbon augmente plus vite que celle du pétrole, notamment à cause de la Chine,  et l'IAE prédit que le charbon aura (re)dépassé le pétrole en 2017, dans 4 ans demain en fait. (source IAE cité par La Tribune). On notera toutefois que c'est pas trop le cas en France, vu qu'on a une forte composante nucléaire dans notre production électrique.

Beaucoup plus d'appareils déplaçant beaucoup plus d'information vont nécessiter beaucoup plus d'électricité que nous allons fabriqué avec de plus en plus de charbon ... alors les émissions de CO2 c'est pas prêt de s'arrêter.


Références

Cloud Begins with Coal
http://www.tech-pundit.com/wp-content/uploads/2013/07/Cloud_Begins_With_Coal.pdf?c761ac

Evolution de la consommation en TIC des Français
http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?reg_id=0&ref_id=ip1101&page=graph#graphique1

La consommation électrique des appareils ménagers
http://www.lesnumeriques.com/consommation-electrique-appareils-domestiques-a1538.html


La dématérialisation de l’économie : mythe ou réalité ? Jancovici

Le charbon énergie du XXIème siècle
http://www.ifpenergiesnouvelles.fr/espace-decouverte/les-grands-debats/quel-avenir-pour-le-charbon/le-charbon-energie-du-21e-siecle

Commentaires